Historique

Le Club Multi-Sports de Pantin porte cette dénomination depuis. Auparavant notre club s'appelait le « Cercle Municipal des Sports » de Pantin.

Avant la naissance du Cercle Municipal des Sports en 1942, plusieurs associations représentaient le sport dans notre ville : l'Éducation Physique Populaire de Pantin (EPPP), le Club des Nageurs de Pantin, le Club Sportif Ouvrier (CSO) et la Compagnie d'Arc de Pantin.

À cette époque, la France était encore occupée par les nazis et les associations étant pour la plupart interdites, elles ne pouvaient être fondées que sous l'égide d'une municipalité. C'est pourquoi notre nom contenait le mot "municipal". Les débuts furent difficiles, comme pendant tous les temps de guerre, en raison du manque de moyens matériels et d'équipements de base.

En 1944, le CMS se structure en Club Omnisports. Les premières sections voient le jour : l'athlétisme, le basket-ball, le camping, la danse rythmique, la boxe (qui occupait l'actuelle salle Jacques Brel), l'escrime, le football, le hand-ball, la natation, le tennis, le tennis de table et le tir à l'arc.

En 1947, arrivent le moto-cross, les boules, les scouts et le cyclisme.

En 1952, il compte déjà une douzaine de sections.

De nouvelles se créent et d'autres disparaissent. Notons la création des sections rugby et haltérophilie (en 1967), la varappe et la gym volontaire (en 1971), le karaté (en 1974), le yoga, la randonnée pédestre et la boxe française (en 1983) et enfin la plongée sous-marine (en 1985).

Le club comptait 746 adhérents en 1944, 921 en 1952, 1 876 en 1963, 2 200 en 1978 et 2 621 en 1985. Depuis les années 90, le plafond se situe entre 2 900 et 3 100 adhérents. Cette apparente stagnation en chiffres s'explique par la saturation des installations sportives et l'obligation qui en résulte de refuser des inscriptions.

Si on consulte les archives (1949-1952), on constate que le siège social du club se trouvait à la mairie de Pantin et que de nombreux membres du comité directeur étaient des élus municipaux (ce qui a été clarifié depuis la Loi Sapin). Il dépendait alors du Bureau des Sports, ancêtre de l'actuel Service des Sports.

Un Office Municipal des Sports (actuellement Office des Sports de Pantin) était chargé de répartir les subventions aux associations existantes dont "la Jeunesse sportive", "les Tabacs" (club d'entreprise de la Manufacture), "les Liserons", "la Jeanne d'Arc", "les Boutons d'Or", et le Cercle Municipal des Sports.

Depuis une dizaine d'années, la gestion du sport a beaucoup changé, tant sur le plan sportif que dans le domaine financier. Elle n'a plus grand chose à voir avec celle d'il y a plus de soixante ans.

La Ville de Pantin a mis à notre disposition des locaux modernes, bien situés et bien entretenus, comprenant une salle de réunion qui peut accueillir une quinzaine de personne. Les dirigeants des sections peuvent s'y retrouver. Ils disposent également sur place d'une bonne logistique pour faciliter leurs tâches : copieur, internet, bureautique, etc.

Au niveau des activités proposées, des activités sportives se sont arrêtées (rugby, tennis, volley-ball, tir à l'arc, basket-ball, handball, boxe anglaise) et d'autres ont été créées (boxe khmère, krav maga, pilates, hip hop, do in, gi qong, zumba, gymnastique aérobic).

Aujourd'hui, le club compte 30 activités sportives différentes.